Un bénéficiaire désigné sur le contrat en cas de décès du souscripteur peut manifester son acceptation ; cette démarche lui confère un droit particulier puisque le souscripteur ne peut plus agir seul sur son contrat pour réaliser certaines opérations sur le contrat pour lesquelles il lui faudra l’aval du bénéficiaire acceptant. Cette démarche suppose, désormais, que le souscripteur et le bénéficiaire soient d’accord lors de l’acceptation.

Revenir au lexique